Exposition

Publié le par Médiathèques du Haut-Livradois

Du 4 avril au 2 juin 2012

la médiathèque de St-Germain l'Herm reçoit l'exposition

"Le livres, c'est bon pour les bébés"

livres-affiche-HD.jpg

« Un bébé a besoin de lait, de caresses et d’histoires .»
Michel Defourny, Maître de conférence,
Université de Liège.

« Dès le plus jeune âge, le besoin d’histoires racontées est essentiel pour que les enfants puissent grandir de façon satisfaisante. Sans les jeux avec l’imaginaire, le bébé ne saurait accéder ni au langage, ni à la vie de l’esprit. »
Marie BONNAFE
Psychiatre, psychanalyste, membre de la société psychanalytique de Paris, Elle est fondatrice, avec le prof. René Diatkine, de l'association A.C.C.E.S.
« Les histoires, les contes mettent spontanément l’enfant dans une situation d’écoute. Ecouter implique une intentionnalité intime orientée vers la construction du sens. Est-ce un travail interne qui transforme la motricité physique (l’enfant qui bouge) en motricité psychique (l’enfant qui pense et construit du sens) ? Le rôle de l’adulte est de donner à l’enfant la possibilité de déployer sa compétence d’écoute naturelle ».
Evelio CABREJO PARRA,

psychanalyste et lingiste, maître de conférence et responsable du cursus « Science du langage » à l’UFR de linguistique de l’Université Jussieu-Paris VII.

b-b--lecteur-1096.JPG« Quand un enfant réécoute une histoire qu’il a redemandée, il peut jouer à être chacun des personnages, tout en s’identifiant au narrateur et en trouvant une profonde satisfaction à savoir ce que les premiers ne savent pas. Savoir ce que les autres ne savent pas est peut être un jeu, mais c’est une forme du plaisir de reconnaître. »
René DIATKINE (décédé en 1997)
Figure historique de la psychanalyse française du fait de l'originalité de sa pensée, il a joué un rôle majeur sur le plan français et mondial dans l'évolution de la psychiatrie de l'enfant et dans la psychanalyse de l'enfant.
Il a fondé l’association, avec Marie Bonnafé.
 

« La lecture relance une activité de symbolisation et sans doute est-ce là l’essentiel. Un texte peut être l’occasion de renouveler, de recomposer les représentations qu’on a de sa propre histoire, de son monde intérieur, de son lien au monde extérieur ».

b-b--lecteur-4062.JPG

Michèle PETIT

Anthropologue au Laboratoire " Dynamiques sociales et recomposition des espaces " (CNRS/Université Paris I). Depuis 1992, elle poursuit des recherches sur la lecture et le rapport aux livres.
 

« Apprendre à lire, n’est-ce pas apprendre à voyager sur les chemins du sens et sur les chemins de la vie, en d’autres mots, n’est-ce pas apprendre à être libre et responsable ? »
Michel DEFOURNY
ancien Maître de conférences à l'Université de Liège, il est « le » spécialiste de littérature jeunesse.
 

« Les livres devraient être présents dans le quotidien de tous les petits enfants, sans aucune contrainte et sans recherche d’un quelconque bénéfice immédiat. »
Marie BONNAFE
 

« La voix de la mère calme le nourrisson, l’accompagne, le soulage, le berce…, et le bébé de son côté aime vraisemblablement la voix maternelle bien avant d’aimer sa mère. ».
Evelio CABREJO PARRA

 

Cette exposition produite par l’association A.C.C.E.S.(Actions culturelles contre lecubes.jpgs exclusions et les ségrégations), nous est mise à disposition par la Médiathèque Départementale du Puy-de-Dôme.

 

Nous vous invitons à venir avec les petits voir, toucher, écouter, créer ... autour de cette expo aux horaires de prêt public de la médiathèque de St-Germain l'Herm :

mercredi de 10 à 19 h et

samedi de 9 à 13 h

 

Pour les groupes (écoles maternelles, PMI, crèches...) merci de prendre rendez-vous avec Isabelle Epardeau au 04 73 72 09 44 ou 04 73 95 74 75 ou bibstgermain@wanadoo.fr ou asso.mhl@laposte.net.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article